Thématiques
Thématiques

Galeries
Galeries

Les Activités
Les Activités
Infos Légales
Les Infos Légales











Tourisme
Tourisme
Partenariat
Partenariat
 
Pubs
Pubs















La Scierie

Il eut existé autrefois à Nouvion et Catillon une scierie.

    Ci-dessous se trouve le résultat de nos premières recherches.

 

    Les arbres ( en général du peuplier ) étaient achetés essentiellement à Mesbrecourt par M. Henri Louis Moreau  et M. Jules César Lefévre, propriétaires de La Scierie de Nouvion et Catillon. Ces arbres étaient coupés en bille puis transportés par voie fluviale jusqu'à La Scierie ( qui se trouvait à l'emplacement du Moulin de Nouvion l'Abbesse) .

    Pour effectuer ce transport les billes de bois passaient dans La Serre puis par le biais d'un barrage ( il était composé d'un grand peuplier, d'un amas de tôles et de briques) à l'Engueulure dans La Rivière de Nouvion l'Abbesse ( Ladite "Petite Rivière" ) .

    Arrivées aux abords de la Scierie, on sortait les billes de ce bras creusé par l'Homme pour les couper, afin d'en extraire divers planches et bois de chauffage. 

    Ensuite, ces différents matériaux étaient chargés dans un camion à roue à bandage ( roue de charrette en bois avec du caoutchouc ) qui rejoignait la Gare de Pont à Bucy pour le transport en wagonnet. Cette fois-ci, le Pouilleux reprenait le relais pour desservir la Gare de Versigny.

    Quelques années après en 1929, La Scierie fut reprise par M. Emile Viger  ( En photo avec son ouvrier ). Il commença par s'installer près de l'Étang de Pont mais son entreprise pris l'eau à cause de grosses inondations. Alors, il racheta et s'établit sur des terres de Nouvion et Catillon. Peu de temps après, il décida de moderniser son matériel  en replaçant l'ancien moteur à vapeur de la scierie ( utilisant du charbon de bois) par un moteur diesel de bateau  beaucoup plus performant. Ce moteur fut installé par M. Edouard Joscht , le mécanicien de l'époque qui résidait dans la maison aujourd'hui occupée par M.Daniel Bogaert.

   D'après certains témoignages le nouveau moteur était très bruyant. Alors on décida de réduire ses nuisances à l'aide d'une buse plus importante.

    Mais durant l'année 1961, cette buse provoqua l'incendie qui conduisit à la fermeture définitive du site.

    Aujourd'hui, il ne reste plus aucune trace de notre Scierie, elle est devenue un magnifique terrain, le Terrain de Football Marc Douce.

Quelques informations de dernières minutes:

  Le personnel de la Scierie  Moreau-Lefévre se composait de plusieurs coupeurs, d'un chef des travaux M.Lefévre ( M.Lefévre ne put être transporteur car il possédait  une très mauvaise vue ), d'un chauffeur M.Legrand ( il devait maintenir la chaudière active 24h sur 24) et d'un transporteur M.Moreau.

    Pour  la Scierie Viger, il avait 6 ouvriers dont M.Joseph Herrback, 1 contremaître M.Brisset, 1 bûcheron M.Lopez d'Abreu  et 1 patron M.Emile Viger .

 







Envoyer un courrier électronique à nouvionetcatillon@chez.com pour toute question ou remarque concernant ce site.

Copyright © 2001 - 2011   NouvionetCatillon.com